Le 10 décembre 2009, Université Concordia

Colloque international « Le jardin et ses rapports à l’art. Encadrer, décadrer, recadrer / Gardens and Art: Framing, Unframing, Reframing »

Affiche Colloque Jardin, 2009

Inscription du bouquet : le jardin Mallarmé

Poète du bibelot, journaliste des artifices de la mode, Stéphane Mallarmé ne paraît guère savoir se faire « jardinier. » Pourtant, de son Hérodiade à « l’absente de tout bouquet » en passant par les textes écrits pour son ami Edouard Manet, il semble que l’esthétique horticole fasse bel et bien partie des secrets poétiques de Mallarmé. En revenant sur quelques extraits de la correspondance du poète, nous nous interrogerons tout d’abord sur la présence réelle des jardins dans la vie de Mallarmé. Site possible d’une pensée qui se serait pensée, nous montrerons ensuite que, textuellement, ce lieu des floraisons constitue un miroitement de l’activité poétique mallarméenne.