Jeu de masques. Les femmes et le travestissement textuel (1500-1940)

Jean-Philippe BEAULIEU et Andrea OBERHUBER (dir.)
Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, coll. « l’école du genre », 284 pages, 27 euros, 2011

Longtemps mal acceptées sur le terrain de la pensée et de la création littéraire ou artistique, les femmes ont eu souvent recours au travestissement de leur identité (anonymat, pseudonymie, ventriloquie…) Si ces pratiques culturelles sont aujourd’hui reconnues, les manifestations textuelles de ce travestissement, c’est-à-dire l’ensemble des masques féminins qui se donnent à voir dans et par l’écriture, restent encore peu étudiées.
Dans une perspective essentiellement littéraire, les dix-neuf contributions qui forment le présent ouvrage cherchent à mettre en lumière, de la Renaissance jusqu’au modernisme, les postures ayant permis aux auteures d’investir des formes convenues, d’y moduler leur voix, au féminin ou au masculin – voire au neutre –, d’imaginer des identités « autres », voire plurielles. Elles mettent en évidence les enjeux identitaires, discursifs et scripturaires de cette entreprise, et tout un jeu complexe de renvois (auto)référentiels, qui masquent le visage autant qu’ils le révèlent. Elles montrent que chaque époque semble avoir privilégié des artifices de mise en scène particuliers permettant à des femmes – et parfois à certains hommes – de se représenter en écrivaine. Grâce à des éclairages variés passant par l’histoire sociale, la rhétorique, les gender studies et l’analyse intermédiale, ce livre, en se penchant sur le façonnement des voix et des visages, des corps et des identités, pose les jalons d’une histoire du travestissement textuel au féminin.
Contributions de Françoise Alexandre, Cathleen M. Bauschatz, Jean-Philippe Beaulieu, Patrick Bergeron, Renée-Claude Breitenstein, Joyce Carlton Johnston, Virginie Cassidy, Paul-André Claudel, Marilou Denault, Claude La Charité, Charlotte Maria, David Martens, Valérie Narayana, Andrea Oberhuber, Dora E. Polachek, Virginie Pouzet-Duzer, Marie-Gersande Raoult, Angelica Rieger, Nadine Schwakopf, Sylvie Tremblay.
Table des matières
Introduction
Jean-Philippe BEAULIEU et Andrea OBERHUBER, Portraits de femme en écrivain
Partie I : Postures rhétoriques et discours auctorial
Claude LA CHARITÉ, Du masque au dévoilement : Le mythe d’Agnodice comme légitimation de l’écriture féminine, des dames Des Roches (1578) à Gabriel-Henri Gaillard (1748)
Renée-Claude BREITENSTEIN, Entre allégorie et l’auteur(e)s : le façonnement de voix féminines dans les apologies du sexe féminin au XVIe siècle
Cathleen M. BAUSCHATZ, Écho et Narcisse : le travestissement textuel dans les Comptes Amoureux (1540) de Jeanne Flore
Dora E. POLACHEK, Le jeu du tabou et de la vertu : Hélisenne de Crenne et la remise en question de la culpabilité féminine
Jean-Philippe BEAULIEU, Mathurine ou le masque du bouffon au féminin
Virginie CASSIDY, La rhétorique du silence de Mlle de Montpensier
Sylvie TREMBLAY, Parler ou non comme une femme : les mises en scène de soi chez Suzanne de Nervèze
Partie II : Effets de pseudonymie
Joyce CARLTON JOHNSTON, Madame le Vicomte : le journalisme de Delphine de Girardin
Françoise ALEXANDRE, Masques en marche et en marge dans l’œuvre narrative de George Sand
Valérie NARAYANA, Le théâtre scientifique de Juliette Figuier/Jean Mirval (1829-79) : Srhétorique d’une « œuvre masque » ?
Virginie POUZET-DUZER, Madame Daudet, ou l’époux fait masque
David MARTENS, Sous la robe de Clara Gazul. Comment Prosper Mérimée est entré en littérature
Partie III : Se masquer, se travestir, s’écrire
Marie-Gersande RAOULT, Troubles du genre chez Rachilde. La mascarade des sexes dans Monsieur Vénus et Madame Adonis
Patrick BERGERON, Les hors nature de Rachilde ou comment s’inventer un sexe
Marilou DENAULT, Rachilde et le masque de l’antiféminisme
Paul-André CLAUDEL, De l’avant-garde parisienne à l’anonymat du Caire. Les avatars scripturaires de Valentine de Saint-Point
Angelica RIEGER, Écriture et mascarade : Colette Willy et la voix/voie de Renée Néré
Charlotte MARIA, Claude Cahun ou les masques de l’identité
Andrea OBERHUBER & Nadine SCHWAKOPF, Masques travestissements du sujet féminin dans l’œuvre autographique de Claude Cahun
NOTICES SUR LES CONTRIBUTEURS ET CONTRIBUTRICES
RÉSUMÉS DES ARTICLES
BIBLIOGRAPHIE

INDEX DES NOMS